Marchés desservis et explications



Le chauffage par rayonnement dans les immeubles institutionnels et les différents types de chauffage par rayonnement

 

Vous seriez surpris de constater dans quelle proportion les intervenants du milieu de la construction au Québec (autant les installateurs que les concepteurs) ont encore une perception erronée du concept de chauffage par rayonnement, surtout lorsqu’il est incorporé aux plafonds. Je dois avouer que si on ne jette qu’un regard superficiel sur la question, il y a de quoi s’y méprendre…

 

J’entends encore des gens dire : « Bien voyons donc! Comment un système installé au plafond pourrait-il régler des problèmes de froid au plancher? En plus de ça, la chaleur, ça monte! N’est-ce pas un peu le monde à l’envers? »

 


En fait, pas du tout si on regarde cela de plus près…  Simplement, les gens ne différencient pas bien les concepts de convection et de rayonnement. Remettons les pendules à l’heure.

 

Non, la chaleur ne monte pas. C’est l’air chaud qui monte parce que sa densité varie inversement avec la température. Donc, plus l’air est chauffé, plus il est léger. Pensez au concept de la montgolfière... Pas surprenant alors qu’il y ait une accumulation d’air chaud au plafond lorsque des plinthes électriques ou des diffuseurs d’air chaud sont utilisés pour le chauffage des locaux. C’est la nature même du principe de la convection. L’air se réchauffe directement au contact d’un élément à haute température. Ainsi, « l’air chaud » monte au plafond. Afin d’obtenir un certain niveau de confort au sol, nous devons comprendre ici que le processus nécessite de chauffer tout le volume d’air à partir du plafond. Tenons nous le pour dit, fermez vos portes et fenêtres!

 

Quant au chauffage par rayonnement, il se comporte comme la lumière. Il s’agit d’un rayon invisible qui est émis à partir d’une source de chaleur à basse température (hé oui, parfois installé au plafond!). Ces rayons infrarouges, tout comme la lumière sont absorbés ou réfléchis par les masses qui se trouvent dans la pièce. Donc, quand ils entrent en contact avec le plancher, le mobilier et vous-même, ces rayons se transforment en chaleur. Graduellement et tout naturellement, les surfaces froides absorbent l’énergie émise par les surfaces chaudes; l’air se réchauffe ainsi, à leurs contacts. Nous devons comprendre ici que la température des masses est généralement plus chaude que la température d’air ambiant.

 

Avec cette sensation de chaleur provenant de toutes ces surfaces chaudes, nous obtenons un niveau de confort incomparable et ce, tout en diminuant la température de consigne du thermostat. Un incontournable pour les garderies et les centres pour personnes âgées!

 

Des économies?
Oui, typiquement de l’ordre de 15% à 30%! Un projet innovateur à la garderie de l’ÉTS a permis de démontrer qu’en jumelant les tuiles rayonnantes de plafond avec un système de contrôle approprié, il est possible d’emmagasiner de l’énergie dans la dalle en période hors pointe. Qu’en pensez-vous?

 

D’autres avantages appréciables?
Oui et particulièrement adaptés quand il s’agit d'hôpitaux, de centres de santé, et de laboratoires. Le rayonnement ne crée pas de déplacement d’air ni de poussière. Fini les moisissures et la prolifération des bactéries!

 

Et quoi encore?
Il est possible d’utiliser le rayonnement en chauffage principal ou en chauffage d’appoint. Une façon efficace et abordable de régler les problèmes d’inconfort associés aux nombreuses fenêtres installées en périphérie dans nos écoles et édifices à bureaux! Le système n’occupant aucun espace sur les murs, il permet ainsi la disposition du mobilier sans encombrement. Récupérez ces précieux pieds carrés pour vos locataires!

 


Plus spécifiquement, les panneaux rayonnants de plafond sont facilement re localisables. Pratique pour les divisions qui changent fréquemment de place!

 

Quoi qu’il en soit, toutes les méthodes de chauffage par rayonnement sont confortables et sans l’ombre d’un doute plus efficace que la convection. La plupart de ces systèmes demandent très peu d’entretien…certains aucun! Il s’agit seulement de trouver la méthode qui s’intègre le mieux à vos applications spécifiques, qu’il s’agisse de projets neufs, de rénovations ou d’améliorations locatives. L’environnement dans lequel sera installé le système ainsi que l’analyse du budget requis pour son l’implantation vous dirigera à coup sûr vers le choix le plus sensé et rentable qu’il s’agisse de planchers ou plafonds radiants de toutes sortes. Bonne réflexion!

 

Sylvie Gagnon, présidente



 





Signets :